Michel PORTAL classique et jazz


Michel PORTAL, originaire du Pays Basque, est un clarinettiste de haut vol, une pointure, qui a commencé par le classique et s’en allé voir du côté du jazz et de l’improvisation. Il est excellent dans les deux genres. Je l’ai entendu à l’auditorium de Bordeaux, en octobre, il était accompagné par le quatuor à cordes Sine Nomine (que je découvrais). Ces derniers ont interprété  le quatuor n° 15 en Sol majeur op. 61 D 887 de Franz Schubert. Ce n’est pas trop mon truc, d’une part parce que je ne connais pas le répertoire de ce compositeur et également parce que les quatuors à cordes ne m’intéressent pas. Je trouve ça ennuyant à écouter. Cependant, j’aime bien la contrebasse, qui rythme les morceaux (peu importe le style musical), sa taille imposante et sa sonorité ronflante qui rappelle nounours (« pom popopom popom, bonne nuit les petits », ça vous dit quelque chose?).

Je voulais entendre PORTAL, et je n’ai pas été déçu. Ensemble, ils ont joué le quintette en La majeur K 581 de Mozart. Superbe! Beaucoup de virtuosité, de légèreté, très belle sonorité de la clarinette qui enveloppait l’auditorium et montait facilement jusque dans les places haut perchées. Il est difficile de ne pas apprécier Mozart, sa musique est simple d’apparence, pleine de sautillements légers et brillante. Je la trouve magique et entêtante. Ça m’a rappelé mes années d’adolescence où je jouais certaines de ses pièces, à la clarinette aussi. J’aimais beaucoup les travailler, pour leur aspect technique, et aussi parce qu’elles étaient très agréables à jouer et à entendre, elles me mettent encore de bonne humeur, me rendent heureux et m’apportent de la légèreté. Pour Michel PORTAL, jouer et écouter Mozart, ça le guérit de quelque chose (de quoi? je ne sais pas docteur …) et lui apporte aussi un bien-être. Comme quoi c’est contagieux !

Voici un documentaire de 1994 (mais pas daté) en 4 parties diffusé sur Arte (Musica) où Michel PORTAL répétait avec d’autres musiciens classiques, plus jeunes, le concerto pour clarinette de Mozart (encore et toujours…). J’ai bien aimé l’écouter, parce que c’est un excellent professionnel, exigeant, et son parcours est différent des autres, il apporte des idées qu’on n’entend pas forcément en musique ou ailleurs. Il cherche par exemple à raconter une histoire en faisant un lien entre les instruments de musique. C’est un « truc » facilement transférable dans plein de domaines, pour mieux retenir une liste ou un enchaînement (en taï chi par exemple…).

1ère partie: Où PORTAL se place toujours comme s’il était un débutant.

2e partie: il se questionne, cherche, quels personnages représentent les instruments, quelle histoire se racontent-ils? Il parle du tempo du jazz, immuable comme chez Mozart et un peu de la fête (à la fin du doc).

3e partie:Il parle encore de la fête, du temps qui passe, de l’amour, très présent dans la musique classique, des relations entres musiciens.

4e partie: place au concerto.

Pour en savoir plus sur lui: http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Portal

En version jazz en 2013  avec Vincent Peirani (accordéon)

Bailador 2011

Galerie | Cet article, publié dans ARTS - EXPOS - MUSIQUE, LES ARTICLES DU BLOG, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s