VIDÉO Akira HINO : couper du bois

Maître Akira HINO, créateur du Hino budo, nous livre ici une vidéo très explicite sur l’utilisation du dos et l’ondulation parcourue à travers tout le corps dans un mouvement. L’action effectuée consiste à couper du bois avec une hâche, c’est un geste que beaucoup parmi nous avons fait ou vu faire. Mais qui a déjà coupé du bois de cette façon? Très peu… On utilise en général essentiellement la puissance musculaire des bras, de la poitrine et du dos, avec parfois celle des jambes pour s’ancrer au sol. L’exercice devient vite difficile et fatiguant.
Maître HINO fait clairement autrement mais arrive au même résultat, la fatigue et la tension musculaire en moins. Il nous montre volontairement ce qu’il fait, afin de nous permettre de reproduire son geste, très lisible.
Que voit-on? Une ondulation qui mobilise et parcourt tout le corps, pieds, genoux, jambes, bassin, lombaires, colonne vertébrale, tête et se termine dans les bras et les mains.

Quel est le moteur? Suivant votre pratique, vous avez peut-être une réponse qui convient bien et vous permet de faire la même chose apparemment. Ici, Akira HINO se sert de son sternum (kyokotsu en japonais – lisez les comptes rendu des stages de Hino budo).

On a l’impression de voir le bassin bouger en premier mais en fait il mobilise son sternum. Tout son corps est détendu et relié, c.à.d. que chaque partie du corps est connectée aux autres (en Taï Chi Chuan on dirait que si le centre bouge d’un millimètre tout bouge d’un millimètre), il n’y a pas de tensions inutiles. Lorsque son sternum se déplace d’avant en arrière ou inversement, la zone des lombaires se remplit ou se creuse dans l’instant, le bassin est affecté ainsi que le corps en entier, parcouru par une vague intérieure.

On remarque très nettement que les bras ne font pas d’effort particulier pour fendre la bûche. Ils sont en bout de chaîne anatomique, à la fin de la vague, et transmettent seulement le mouvement initié par le sternum. Quand le sternum recule, le dos s’arrondit légèrement, le mouvement passe dans les bras qui s’abaissent et lorsque le sternum ne bouge plus les bras s’arrêtent quasiment en même temps. Ne pas agir avec les bras, principe clé qu’on retrouve et qui s’applique au Taï Chi (mais que peu font vraiment en vérité). Le rondin de bois est fendu, le corps de Maître HINO s’immobilise complètement car le moteur (sternum) n’est plus en mouvement, le haut du corps ne s’écrase pas lourdement vers le bas (signe que ce n’est pas la force musculaire qui est mise en jeu).

S’il choisit ce mouvement pour cette vidéo, c’est pour montrer que nous pouvons nous aussi faire la même chose dans nos gestes du quotidien. C’est un principe universel de mobilité du corps qui n’est pas réservé aux artistes martiaux, puisque ses stages regroupent aussi bien des danseurs, des yogistes, des novices curieux, etc … Bon, c’est vrai que ce n’est pas facile à mettre en place, mais ça vaut le coup de s’entraîner et de le faire. Ses stages sont un très bon moyen de commencer. Domo arigato gozaimasu Senseï.

Galerie | Cet article, publié dans HINO BUDO, LES ARTICLES DU BLOG, VIDÉOS, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s