Quand le courant passait

Dimanche 16 juin 2013, il a fait bien beau sur Paris. Un soleil attendu depuis plusieurs jours s’est enfin montré toute la journée après s’être fait désirer trop longtemps.
J’ai participé à un stage avec Yves BLANC, très intéressant, comme d’habitude.
A la fin, en parlant avec Jérôme, un pratiquant de Taï Chi Chuan, j’ai appris que Jean-Claude, pratiquant de très longue date, plus de 25 ans je crois, avec lequel j’aimais m’entraîner les mardi soir chez Yves (la réciproque est vraie) ne pourra plus me donner de conseils. Il venait tout juste de prendre sa retraite.
Un nuage sombre est passé dans le ciel et a éclipsé le soleil. Un court instant, il a eu la forme d’un crabe.
On a souvent pratiqué le Da lü ensemble, dans la bonne humeur et les rires, il me conseillait fréquemment lors des tests à deux pour améliorer mes mouvements, et ainsi j’ai assez souvent réussi à le faire sauter en l’air et pousser un cri, ce qui n’était pas si facile. C’était le signal chez lui que le mouvement était bien effectué et que l’énergie passait. Il était très sensible et réactif. J’entends encore ses mots avant certains exercices (« détente, détente » disait-il en frottant et relâchant ses bras et épaules).
On le surnommait la pile électrique. Aujourd’hui le courant est coupé.
Sa lumière s’est éteinte. Mais le soleil est revenu petit à petit.

Galerie | Cet article, publié dans LES ARTICLES DU BLOG, TAÏ CHI CHUAN, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s