Tai Chi, abdominaux, respiration et souffle

Abdominaux: arrêtez le massacre ! – Bernadette de Gasquet – éditions Marabout.

Qui a l’habitude de faire des abdominaux au Taï Chi ?
Personnellement je n’ai jamais vu un seul cours où cela se fait ( à part « les abdominaux Taï Chi » chez Yves Blanc, mais ceux qui connaissent savent que ce travail vise autre chose que le renforcement abdominal). Par contre dans les disciplines martiales japonaises comme le karaté ou l’aïkido, je me souviens que le renforcement musculaire prenait une place non négligeable avec des séries de pompes et d’abdominaux à deux ou seul. Et cela donnait un résultat intéressant. Mais le temps est passé … et la ceinture abdominale aussi … même s’il y a quelques restes …

Voulant m’y remettre plusieurs fois, j’ai refait quelques séries mais sans régularité ni efficacité, accompagnées de quelques douleurs dorsales les jours suivants, à cause de mouvements mal faits. J’ai donc décidé d’acheter un livre et au moment de choisir j’ai hésité entre 3 bouquins différents. Soit acheter le livre d’un sportif qui pratique une musculation sans haltères, soit le livre de Blandine Calais Germain, ou celui-ci.

Au final, je suis très content de ce choix. L’auteur est médecin et professeur de yoga. Ce qui donne une orientation, des exercices et des explications tout à fait pertinents pour les pratiquants de Taï Chi Chuan.
Une première partie très intéressante décrit l’anatomie et les différents abdominaux (transverse, obliques et grands droit) ainsi que les risques encourus en réalisant de mauvais mouvements (genre relevés de buste) tandis que le dernier chapitre est consacré aux femmes enceintes.

La respiration abdominale et ses bienfaits sont expliqués, avec le mécanisme du diaphragme qui se contracte et descend à l’inspir et remonte à l’expir. Le rôle et l’action du périnée est aussi expliqué et détaillé lors de l’inspiration et de l’expiration. Ces points sont parfois évoqués en Taï Chi ou en Qi Gong, ici on comprend bien leur intérêt. La bascule du bassin (rétroversion, antéversion, en lien avec les rotations des fémurs) n’est pas oubliée. On y trouve aussi des notions d’auto-grandissement, d’étirement, de travail en contre-résistance sur l’expir (très bon pour le souffle).

Les exercices sont classés en catégories, de faciles à moins aisés, indiquant comment respirer et illustrés par des photos lisibles.

J’ai surtout été très étonné de trouver un chapitre appelé “abdominaux différents, subtils, imaginaires”. Les exercices proposés sont un excellent travail préparatoire pour le souffle et la respiration inversée (ou souffle interne). Une partie très enrichissante est consacrée à de fausses inspirations thoraciques (pression négative dans l’enceinte abdominale) qui ont pour effet de rentrer puissamment le ventre sur l’inspiration, ce qui renforce les muscles profonds (obliques et transverse) de façon réflexe, repositionne et masse les organes et viscères (estomac, colon, foie, intestins, reins). On y trouve aussi l’exercice de yoga de massage interne, le fameux nauli !!
Pour finir, une autre partie concerne un travail mental en lien avec le Taï Chi Chuan. Outre un passage destiné à faire partir l’effort du centre du corps vers les extrémités, il s’agit de faire des abdominaux sans bouger, en imaginant seulement les mouvements. C’est étrange mais quand on a expérimenté le même processus en Taï Chi (“just think” de Maître Chu par exemple ou penser à une position de fermeture ou d’ouverture du bras), on sait que ça fonctionne, moyennant un peu d’entraînement quand même. On n’a rien sans rien.

Même pas des tablettes de chocolat !

Galerie | Cet article, publié dans LES ARTICLES DU BLOG, LIVRES DE SANTÉ, FORME, SANTÉ, SPORT, TAÏ CHI CHUAN, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s